13 février 2018

Panoramique

Fini le grand dessin.
Un panoramique pour la galerie Huberty Breynes à Bruxelles. Il fera partie d'une expo et d'une vente aux enchères, je vous tiendrai au courant. 
Difficile à scanner. 40 x 80 cm, j'ai dû faire en 3 fois. Et évidemment, ça n'est jamais exactement raccord grrr.

La contrainte était la taille et le fait qu'il fallait un "clin d'oeil" à une oeuvre d'art connue, sculpture, pochette de disque... Je vous laisse deviner ;o)

Les Compagnons invisibles

Hé bien c'est dur de travailler à cette taille. Quand je suis rentrée de Bruxelles avec cette commande, je me demandais comment j'allais faire : pas la surface pour travailler dans mon atelier ! Philippe m'a fabriqué une planche, un beau travail : surface bien plane, angles arrondis... je l'ai simplement posée par-dessus le chenis sur ma table à dessin. Et ça a marché.
Et puis c'est pas évident d'avoir une vue d'ensemble le nez sur la feuille.
Ce sera peut-être le seul dessin aussi grand que je ferai jamais avec cette technique. De temps en temps je regardais mon crayon, puis la surface à remplir et je me disais "mais pourquoi je ne travaille pas avec un pinceau japonais énorme ?!"

Donc maintenant je me suis remise au tome 2 des Croquettes. Ca avance gentiment.



O.

8 février 2018

Couleur

Un dessin fait à cheval sur 2017 et 2018. 
Pas sur le dos d'un canasson, mais pendant mon repos forcé après mon opération de décembre. Je l'ai fini début janvier, cqfd.



Pour saluer l'arrivée d'Eline, fille de grands amis Patrick et Estelle.

Exceptionnellement en couleur, donc. C'est une photo et il y a du pourpre, donc c'est toujours très énervant de voir que les couleurs changent par rapport à l'original (qui fait 35x35 cm). Le scan c'est une cata encore pire, parce que la peinture à l'huile à l'eau, c'est réfléchissant.

Je viens de ranger ma table à dessin (tout est relatif).
Ce qui signifie... que je viens de finir un gros boulot. Le dessin 40 x 80 cm est en train de sécher reposer pour que je le regarde d'un œil nouveau dans 2-3 jours en espérant que je voie encore quelques détails à peaufiner. Et je vous le montrerai.


O.

4 février 2018

Résolution 2018

Je ne parlerai ni d'Angoulême (quel Angoulême ?), ni de ce que je suis en train de dessiner (ça avance), ni de ma santé (ça va mieux).

Alleye, un teaser, quand même


Pour la première fois depuis des années, j'ai pris une résolution. J'y pensais déjà depuis un certain temps, mais depuis janvier, j'essaie de mettre en pratique. Et ce n'est pas évident.

Ici en Suisse on en est à 3 tempêtes déjà cette saison. Et, de même que chez vous j'imagine, j'ai vu passer des sacs en plastique, des bâches en plastique, des emballages en plastique emportés par le vent. Ils finissent dans les ruisseaux et rivières qui les emportent à la mer et à l'océan. Non, la pollution plastique dont on parle tant (le 7ème continent) n'est pas du tout générée exclusivement par les pays qui bordent les océans !

Je regarde la table du petit-déjeuner. Du plastique partout, du manche de ma petite cuillère au couvercle du pindakaas en passant par l'emballage de mon beurre salé français (qui ressemble à du papier !)... Dans mon atelier, mon walkman, mon ordi, mon scanner, mon imprimante... un paquet de mouchoirs, les emballages de l'encre pour l'imprimante...

La première chose que j'ai faite, c'est coudre des sachets en restes de vitrage pour mettre les fruits que j'achète en vrac. On pèse les fruits, on tire l'étiquette. on met les fruits dans le sachet sur lequel on colle l'étiquette. Ensuite, comme on le voit dans cette petite vidéo, il y a deux sortes fondamentales d'emballages : le contenant indispensable (pour les liquides, par exemple) et l'emballage inutile qui permet de vendre en mettant des couleurs.
Bon, dans la vidéo la nana a 0 emballages dans sa poubelle à la fin de la semaine-test, mais j'aimerais bien voir à long terme.
Il va falloir éviter autant que possible les emballages inutiles (voire les laisser au magasin qui les propose) et remplacer ceux qui sont indispensables par du réutilisable ou autre chose que du plastique (verre, papier, etc.).

Donc voilà : je vais diminuer, à mon humble niveau, ma consommation de plastique.

Ca ne va pas être facile, il y aura plein de réflexes à changer, mais je vais essayer. Et je vais essayer de faire comprendre à la COOP que non, je n'apprécie pas les petits autocollants "BIO" qu'ils collent sur les citrons et les pamplemousses en vrac puisqu'en plastique que je retrouve ensuite dans mon compost !!! 
Je vais me balader avec des tups réutilisables. Et continuer mes réflexions : pourquoi pas acheter de l'huile conditionnée en verre ? Du beurre dans du papier ? Du shampooing sous forme solide ?

Voilà ma résolution 2018.


O.

PS... et l'huile de palme.