23 août 2018

Avancement Expo



Nouvelles de mon épaule (oui je vous gave avec mes soucis épaulaires, épaulards, scapulaires). Je peux de nouveau plus ou moins m’étirer, ce qui fait un bien fou. J’ai été nager, aussi. Ça aide.



Nouvelles de mon travail pour la galerie Huberty-Breyne à Bruxelles :



Il y aura un tirage de tête grand format petit nombre de l’album des Croquettes. Une dizaine de pages de croquis seront inclues. La couverture sera quelque chose comme ça :

  


Du 14 au 16 septembre, je serai en dédicace de l’album Croquettes (et si tout va bien du tirage de tête) sur leur stand à la Fête de la BD à Bruxelles.

Il y aura également en vente un dessin inédit, de nouveau à un petit tirage. Je vous mettrai l’image si vous êtes sages ;o) Il y aura aussi une « pré-expo » en avant-goût de décembre avec plus d’une vingtaine de dessins et crayonnés pour toutes les bourses.
Si ceci ne vous intéresse pas, venez au moins assister à cet évènement exceptionnel dans une ville exceptionnelle !



Réservez d’ores et déjà le 19 décembre, date du vernissage de mon expo dans le nouveau bâtiment de la galerie Huberty-Breyne. Il y aura plein d’inédits et d’exclusivités ! Et le bâtiment (que je n’ai vu qu’en chantier jusqu’à présent) promet d’être incroyable. Déjà le fait qu’il y aura 900 m2 !!

(pas tous occupés par mes dessins !)

L’expo durera jusqu’à début janvier.



Donc je bosse bosse (et je sue). En ce moment, je finalise la dizaine de grands formats (40 x 40 cm) pour décembre. Ça implique environ 2-3 heures de travail encore par dessin (au total, ce sera en moyenne 14h par dessin). C’est la première fois que je m’intéresse au temps que je passe par dessin. C’est plus que je pensais.

C’est le GGN : Gouache blanche, Gomme et crayon noir pour mettre les accents.

Parfois, comme pour le dernier dessin finalisé, c’est carrément de la correction. Genre « Mais où j’ai été chercher ces points de fuite complètement décalés ?!?!??? ».

Mais dans l’ensemble c’est très agréable de voir enfin ce que ça donne. Ou pas. Parce que c’est aussi « aïaïaï c’est nuuuuuul ! ». Souvent.

J’ai carrément pris des jours de congé au boulot la semaine passée pour avancer.

Quel plaisir TOTAL de tourner seulement entre quelques urgences au jardin et l’atelier !

Un jour, un jour…



Philippe est grandiose. J’ai l’impression qu’il prend son rôle de coach très au sérieux. Hier une discussion comment garder une trace de ces dessins qui sortent de mon atelier pour aller à la galerie. Je sais qu’il faut que je les scanne, mais il faut aussi que j’indique quelque part les détails de format, technique, prix, date, etc.

Comment ? C’est là que ses connaissances pratiques et informatiques me sont d’un très grand secours.

Sans oublier donc qu’il gère maison et jardin et parfois mes énervements.

Bizou



Largo-chat a ramené une caille avant-hier. Le pauvre oiseau vivait encore. Je l’ai pris dans les mains et il m’a intensément regardé pendant qu’il mourait. Rien à faire. C’est la deuxième fois qu’un oiseau expire devant moi (l’autre c’était une corneille).

C’est la vie. On peut rien faire contre les instincts des chats (mais je vais quand même racheter des colliers à grelot pour eux). Mais c’est triste quand même. Et me renvoie surtout à mon impuissance à offrir mon aide dans ces cas-là.



Comme partout, il fait très sec. Et ces jours les champs se font puriner. Avec ce temps, l’odeur stagne lourdement. Vivement un coup de vent ou de la pluie !

C’est une grande année à rapaces. Milans noirs et royaux, buses et faucons ont apparemment eu des nichées à succès. Pareil pour les hirondelles (de fenêtre et rustiques) qui sont présentes en grands vols. Par contre peu d'alouettes et pas vu de tarier des prés, ce qui confirme la baisse constatée par Birdlife (on a reçu un courrier) de l'avifaune à la campagne. On a repéré plusieurs (déjà grands) renardeaux. Et toujours des traces de chevreuils, blaireaux etc. Insectes remarquables comme ces araignées argiope ou ce gros scarabée prione tanneur. Quand je lis que des gens se plaignent des cigales dans le sud, ça me fait halluciner !

Tous les jours j’admire notre environnement naturel et j’apprécie notre chance d’habiter ici.



Gros pavé. Bravo si vous avez tout lu !

O.

8 juillet 2018

Début d'été à l'atelier



Vous savez que faire un album de bandes dessinées, ça prend du temps, beaucoup de temps. pour moi, il faut compter entre 7 et 10 jours par page (avec mon mi-temps de secrétaire). En cas de gros stress, je peux travailler plus vite, mais pas longtemps.



Les 12 dessins pour la galerie à Bruxelles, c’est aussi un travail de longue haleine. Pour chacun de ces grands formats (40 x 40 cm), je mets le même temps que pour dessiner un page.

Et le délai est début octobre. Et avant, je dois également leur fournir un dessin pour la couverture d’un… (surprise)






Je passe les 3 jours par semaine quand je travaille le matin au bureau environ 4heures derrière ma planche à dessin.

Un peu plus quand j’ai congé (le weekend et le mardi).

Je me sens un peu une marathonienne.

Quand même penser à assez manger et dormir.



Ce weekend, j’ai pas mal de choses hors-dessin sur ma liste. Je les fais le matin, le moment de la journée où j’ai le moins d’inspiration. Cueillir les groseilles et les yostas, nettoyer l’aquarium, nettoyer le frigo, finir de trier mes albums venus en retour, etc.



Heureusement, avec la mousson de la semaine passée, pas (encore) besoin d’arroser tout le jardin, juste les bacs hors-pluie.
Le jardin est magnifique ! Cosmos sulfureux, hibiscus trionum, linaires marocaines ont ma préférence. Mais les rosiers scentimental et nostalgia ont leur parfum en plus. Et les zinnias multicolores, les thunbergia, les campanules du Moléson… BÔ !



Largo le chat est rentré trempé comme une soupe l’autre jour. C’est vraiment un gros chaton : il miaule beaucoup, simplement en marchant parfois, il fait les choses sans hésitations ou manières (hop je vais dire bonjour à Seccotine… aïeuh la baffe) et ne se rend pas forcément compte que la pluie, ça mouille.

Mais il est très gentil.

Les oisillons rouge-queue noir dans le nid à côté de l'échelle de mon atelier grandissent vite ! C'est la deuxième fournée cette année. Ils sont inatteignables par les prédateurs, mais je passe à 2m d'eux. Ils sont connus pour ne pas très bien juger la pertinence de l'endroit où ils nichent. Au moins, cette fois ce n'est pas sur la poutre empruntée par les fouines.

Alleye, au boulot ! Fond de dessin 4. Quand je les aurais tous finis, je les reprendrai pour les travailler à la gomme et à la gouache blanche.


O.


18 juin 2018

Ca bouge enre Forel et Bruxel !



Alors le grand format Chats/Vermeer (Les Compagnons invisibles) s’est très bien vendu lors de la vente aux enchères Arte Nell’Arte de la galerie Huberty-Breyne à Bruxelles.



Je vous rappelle qu’ils m’avaient approchée lors de la Fête de la BD à Bruxelles en septembre l’an passé pour participer à cette vente.



Je me suis rendue avec Philippe et tite chienne à l’inauguration de l’expo jeudi et on est rentrés en Suisse samedi matin. Mais je ne regrette pas du tout cet aller-retour un peu extrême (sans compter les conditions météo effroyables sur la route), puisque j’ai rencontré l’équipe de la galerie et que c’était à la fois merveilleux, étonnant et… motivant pour travailler à fond ces prochains mois !



Je serai exposée chez eux à la fin de l’année… à condition de pouvoir produire 10-12 grands formats spécialement pour cette expo-vente, qui seront repris dans un livre-portfolio. Il faut donc juste que je fasse

3-4 dessins par mois !!! J’ai choisi du 40x40 cm, ainsi qu’un thème que je ne vous dévoilerai pas maintenant.



Il est également probable que je sois à nouveau là lors de la Fête de la BD, sur leur stand. De nouveau à condition de réaliser quelques travaux avant.



Bon. Yapluka.



C’est de nouveau le départ d’un marathon, comme quand je cherchais le financement de l’album chez Sandawe. Il faut partir lentement et tenir le rythme. Coach Philippe me dit : il faudra aussi prendre le temps de marcher ! Certes, je lui fais confiance pour m’arracher à ma table de temps en temps, et pour me nourrir aussi bien qu’il l’a fait hier ;o) Sérieusement, que ferais-je sans lui ?



Nous sommes aussi passés vendredi matin chez Sandawe. Leurs nouveaux locaux sont grands, aérés et lumineux. Ils ont presque fini d’amener tout leur stock. Ils sont d’attaque pour entamer une nouvelle période et je leur fais confiance pour prospérer !

En conséquence, le tome 2 des aventures du chat sont de nouveau en pause. Impossible de faire autrement avec le travail à faire pour la galerie ET mon boulot à mi-temps.
Ce qui m'amène à m'interroger. Est-ce que les gens attendent vraiment un tome 2 ? Passé la surprise de la technique et des dessins, est-ce qu'il y aura encore des gens intéressés en un deuxième album ? Personnellement, j'ai envie de raconter encore des histoires du chat. J'adore réaliser ses aventures. Mais à l'heure des choix, dois-je réaliser que je suis une illustratrice et pas une dessinatrice bd ?

Bref.

je bosse.


O.