20 janvier 2021

Lémurien et Degué

Deuxième grand format (A3) de l'année. Un lémurien (vari noir).



Ne vous affolez pas, je vais me calmer.


Surtout qu'apparemment, un truc prend forme et devrait démarrer en mars. Avec beaucoup de travaux préparatoires en perspective. Mater des films d'époque, chercher de la doc, faire des essais de la technique que je vais utiliser... Ca ne fait pas produire grand'chose sur le moment, mais c'est absolument nécessaire. Ah oui, je lance un appel : personne n'a une voiture Mercury de 1946 sous le coude ? ou une américaine des années 40 ? Ou une maquette de voiture américaine des années 40 ?

non ?


Et on continue à bosser sur la maison, parce que dehors fait pas très beau. J'adore le plafonnier de la chambre d'amis (verre pressé Degué, trouvé en brocante).


'tain quand je pense que dans d'autres circonstances je serais en train de préparer ce que je prends à Angoulême, ça me gonfle.


O.

10 janvier 2021

Voeux, guêpes et regrets

 Voilà, on y est. 2021. Une page vierge. Il y a juste un tombereau de casseroles qu'on traîne derrière nous de l'an passé. Le covid (ouais impossible, je ne m'y fais pas, au féminin) est toujours là et on craint bien qu'il va durer. Il y a plein de vaccins partout, mais on les connaît presque aussi mal que le virus lui-même. Quelle est leur durée d'efficacité, quels sont les effets secondaires...

Mais bon, je vous souhaite donc une meilleure année, moins compliquée et plus libre. Avec un porteur de lumière et une salamandre de feu pour vous accompagner !


Cette carte n'a pas été agréée par Philippe (la salamandre, une bestiole gluante pour beaucoup trop de monde...), donc j'ai fait une carte plus consensuelle :


Mon nouveau site avance, mais impossible de donner une date quand il fonctionnera.


Quant à l'installation dans notre maison, en regardant autour de moi je vois qu'on a bien avancé ! Bon, toujours pas d'atelier définitif, mais les travaux qui videront la pièce où il se trouvera sont en vue. On devrait avoir le chauffage central aux pellets de bois mi-février (pour mon anni ?). Le stock de granules, lui, ne sera pas construit avant mai, donc probablement qu'on devra nourrir la chaudière à la main.

Le froid est là, avec des températures sous zéro et un sol bien gelé. On a aplani une butte du terrain et déterré le nid de guêpes qui s'y trouvait. Six belles galettes à l'intérieur, quand même.




Pièces fonctionnelles : la salle de bain, la cuisine, la chambre à coucher, la chambre d'amis, le bureau de Philippe... Les pièces les plus encombrées de cartons sont mon atelier provisoire (hin hin) et le salon (les BD).

Je pense que je ne vais pas travailler à la suite des Croquettes avant d'avoir mon atelier définitif, trop de documentation, de tranquillité aussi que je n'ai pas encore en ce moment.

Mais je dessine quand même. Et pas seulement les cartes de voeux.

Grand format (A3)



Pas d'Angoulême à la fin du mois. Triste de ne pas profiter de l'ambiance électrisante du festival et surtout de ne pas croiser les copains que j'y vois d'habitude. J'en fais des mauvais rêves dans lesquels ils disparaissent dans une ville obscure. Je croise les doigts pour qu'on puisse se revoir bientôt.


Prenez soin de vous !


O.

22 décembre 2020

Chauffage et miroir

 La fin de l'année approche. 

Pour une fois, j'ai l'impression que tout le monde est d'accord : vivement l'an prochain. En se tenant les pouces, en croisant les doigts et en brûlant un cierge. Un GROS cierge.

La situation anxiogène dure et perdure. Et le volcan Kilauea est entré en éruption. Oui je sais, rien à voir, mais CA au moins, c'est une menace franche, spectaculaire et presque rassurante dans sa visibilité.


Je suis encore en train de finir une commande. Oui je suis souvent (toujours) à la bourre pour finir les choses dans le délai prévu. Terrible. Je vous parlerai de mes problèmes de procrastination un jour. Plus tard.

Mais les autres portraits sont partis. Je vous en montre juste un, parce que ce sont pour la plupart des cadeaux pas encore offerts, donc surprise à garder.




Et la carte de voeux arrive.


De mon atelier provisoire, j'entends le bruit de la perceuse. Le plombier met en place les canalisations pour les radiateurs. Normalement, on aura le chauffage central (aux pellets de bois) en février. On continue en attendant de se chauffer aux radiateurs électriques.

Niveau travail "maison", je remets en état présentable un miroir d'armoire qu'on vient de récupérer dont l'arrière de peinture de protection s'écaille. Sous cette peinture, une fine couche d'argent (micron d'épaisseur !) prouve que c'est un miroir assez ancien. J'enlève doucement autant de peinture que je peux en abîmant le moins possible l'argent dessous. Ensuite, tant pis pour le côté réflexif du miroir, je vais passer de la peinture noire au spray pour préserver ce qui reste de l'argent. On verra ce que ça donne, mais au moins j'aurai appris plein de choses sur les différents miroirs, les miroitiers, l'histoire et la fabrication des miroirs... Fascinant. 




Prochain post : ma carte de voeux, j'espère. Bien que je ne sache toujours pas si je vais oser souhaiter une bonne année prochaine. Quoique, elle ne peut pas être pire que 2020 ? non ?


O.