18 juin 2018

Ca bouge enre Forel et Bruxel !



Alors le grand format Chats/Vermeer (Les Compagnons invisibles) s’est très bien vendu lors de la vente aux enchères Arte Nell’Arte de la galerie Huberty-Breyne à Bruxelles.



Je vous rappelle qu’ils m’avaient approchée lors de la Fête de la BD à Bruxelles en septembre l’an passé pour participer à cette vente.



Je me suis rendue avec Philippe et tite chienne à l’inauguration de l’expo jeudi et on est rentrés en Suisse samedi matin. Mais je ne regrette pas du tout cet aller-retour un peu extrême (sans compter les conditions météo effroyables sur la route), puisque j’ai rencontré l’équipe de la galerie et que c’était à la fois merveilleux, étonnant et… motivant pour travailler à fond ces prochains mois !



Je serai exposée chez eux à la fin de l’année… à condition de pouvoir produire 10-12 grands formats spécialement pour cette expo-vente, qui seront repris dans un livre-portfolio. Il faut donc juste que je fasse

3-4 dessins par mois !!! J’ai choisi du 40x40 cm, ainsi qu’un thème que je ne vous dévoilerai pas maintenant.



Il est également probable que je sois à nouveau là lors de la Fête de la BD, sur leur stand. De nouveau à condition de réaliser quelques travaux avant.



Bon. Yapluka.



C’est de nouveau le départ d’un marathon, comme quand je cherchais le financement de l’album chez Sandawe. Il faut partir lentement et tenir le rythme. Coach Philippe me dit : il faudra aussi prendre le temps de marcher ! Certes, je lui fais confiance pour m’arracher à ma table de temps en temps, et pour me nourrir aussi bien qu’il l’a fait hier ;o) Sérieusement, que ferais-je sans lui ?



Nous sommes aussi passés vendredi matin chez Sandawe. Leurs nouveaux locaux sont grands, aérés et lumineux. Ils ont presque fini d’amener tout leur stock. Ils sont d’attaque pour entamer une nouvelle période et je leur fais confiance pour prospérer !

En conséquence, le tome 2 des aventures du chat sont de nouveau en pause. Impossible de faire autrement avec le travail à faire pour la galerie ET mon boulot à mi-temps.
Ce qui m'amène à m'interroger. Est-ce que les gens attendent vraiment un tome 2 ? Passé la surprise de la technique et des dessins, est-ce qu'il y aura encore des gens intéressés en un deuxième album ? Personnellement, j'ai envie de raconter encore des histoires du chat. J'adore réaliser ses aventures. Mais à l'heure des choix, dois-je réaliser que je suis une illustratrice et pas une dessinatrice bd ?

Bref.

je bosse.


O.

6 juin 2018

En travaux partout !



Une semaine sans me poser à mon atelier.



Une semaine à bosser comme des fous au jardin. Désherber, planter, tailler… Philippe termine aujourd’hui le potager.



Et une semaine pour moi à déblayer mon atelier. J’ai pas tout à fait fini (je me demande si je bosserai un jour dans un atelier complètement rangé).

Au milieu trône le carton d’une nouvelle imprimante. Elle est un peu plus grande que l’autre (même une fois sortie du carton énorme), donc il va falloir aménager…



Fini les 4 pages pour le Bol d’Or à Genève. L’album collectif est dispo chez eux.


Fini les 4 pages pour La Bûche. Je ne serai pas sur leur stand à Delémont le weekend prochain malheureusement. D’autres priorités. Même si j’aurais bien voulu venir, il faut faire des choix parfois. Je vous mettrai les dessins quand le numéro où cela paraît sera sorti.



Cet après-midi on part pour un aller-retour à Bruxelles. Demain soir je serai présente au vernissage de l’expo-vente Arte Nell’Arte à la galerie Huberty-Breyne. Il y aura mon grand dessin inspiré par Vermeer. Je me réjouis beaucoup de voir « en vrai » les autres dessins, le catalogue est impressionnant. La vente aux enchères aura lieu samedi 14h, mais je pense qu’on sera déjà sur le chemin du retour.

Je croise les doigts pour qu’il y ait un amateur pour mon dessin.

Il y aura peut-être un évènement-bonus, allumez-moi une bougie, pliz !



Comme on est tous les deux un peu sur les rotules, j’espère qu’on pourra prendre un peu de bon temps vendredi. No stress, découvrir la ville, toussa.



En me réveillant l’autre jour, je me suis dit que cela faisait longtemps que je ne m’étais pas réveillée le matin en me rappelant tout ce que je devais faire pendant la journée. Que ce soit une journée boulot-travail à mi-temps, une journée dessin ou jardin ou ménage ou…

Faire une vraie grosse grasse matinée, sans stress et sans culpabilité, ce serait cool ;o)



Mon épaule complétement bloquée commence enfin à aller mieux. L’inflammation a drastiquement diminué, mais les tendons sont raides et je fais des exercices pour retrouver une utilisation normale.

Par contre je ne suis plus du tout étanche. Je vais chez un acupuncteur et il me fait aussi des saignées. Et il me donne des tisanes yeurghBERK à boire.

Mais ça a l’air de marcher.


O.

20 mai 2018

L'aventure continue

Période où je ne sais plus où donner de la tête.

Ce qui est évidemment bien.
Mais stressant. Ce qui explique crise de spasmo sans que je n'aie consommé de produits laitiers pourtant ? Alors je gamberge en dessinant. Serait-ce le fait que ces derniers matins, j'ai mangé une pomme. Trop acide ? Je sais que boire un jus d'orange frais plusieurs jours de suite peut me déclencher une crise… Pfff. En attendant que ça passe, je tords mon dos jusqu'à ce qu'il "claque" et j'avale du magnesium.
Mon épaule est toujours en vrac. Acupuncture et phytothérapie chinoise. Les poudres sont dégueulasses. Donc forcément efficaces, selon Philippe.

J'ai bien avancé sur l'histoire pour La Bûche. Trop vite sans doute, ce qui m'a fait me rendre compte à la page 4 que j'étais en train de travailler sur le storyboard erroné. J'étais partie sur une histoire en 6 pages, mais finalement je l'avais réduit en 5 pages selon les contraintes du magazine. Donc je suis en train de repartir de la page 3, là. Grrrrr elle était bien, pourtant, cette page 4 !


Oui, c'est du noir sur blanc, cette fois. Ce genre de commande me permet de tester des techniques inhabituelles. Dans ce cas du crayon Graphite Pure massif de Faber-Castell. C'est lourd, gras et marque au moindre effleurement du papier. J'aime bien.
Dommage que ça n'existe pas en blanc ;o) Moui je pourrais essayer avec les pastels, mais trop instable je trouve. Ou avec des néocolors solubles à l'eau, mais pas assez "effaçables".

Dès que j'aurai fini ceci, je passe à un dessin en couleur cover de CD. 

Et après le rendez-vous avec la galerie bruxelloise début juin, je saurai si vraiment ils veulent faire une expo de mes dessins en automne. Et alors je vais devoir réaliser des dessins spécialement pour l'occasion. J'ai envie d'un thème… genre le Chat au Cirque. Faut que j'y réfléchisse, le cas échéant.

En parlant du Chat, il me regarde d'un air fâché : ça fait un mois qu'il est en panne sur un escalier dans la deuxième histoire, le pôvre.

F'Murrr est toujours dans mon cœur. Pas un jour ne passe que je ressente son absence. Il n'était pas grand, mais il prenait de la place, le bougre.

Les œufs du rouge-queue ont éclos. 4 poussins pour l'instant. Ils ont heureusement fait leur nid hors de portée des fouines et autres, mais Seccotine les a malheureusement à l'œil. Il faudra que j'imagine un truc pour quand ils seront prêts à quitter le nid. S'ils tombent directement par terre, ça va être le carnage.


O.