23 octobre 2016

8 octobre 2016

Décès et naissance


Le grand moment est arrivé.
Aujourd’hui, j’ai donné le OK à l’imprimeur.
J’irai en Belgique dès qu’il y aura le bon à tirer à signer.

Le cœur qui bat fort ! C’est le point de non-retour. A partir de maintenant, à moins d’une très grosse erreur, l’album est sur les rails et ne pourra plus être modifié.

Il y a toujours des erreurs, des regrets, des « trucs qu’on aurait pu faire mieux » qu’on découvre quand on se retrouve l’album en main. Au moins, au moment de d’imprimer, il faut qu’on soit sûr d’avoir fait le maximum ! Et ces derniers jours, on n’a fait que polir, corriger, améliorer. Heureusement que les gens de Sandawe sont des pinailleurs !!! Le nombre de cédilles ou de ponctuations que j’avais omises m’a confondue !

Il y a des périodes comme ça où tout s’accélère. Où des choses excitantes, géniales arrivent et côtoient des évènements d’une tristesse de plomb.



Mon beau-père est décédé dimanche passé. De manière très paisible et sereine. Je me suis rendue avec Philippe en Valais et j’ai vécu des funérailles étonnantes, avec des gens qui se rappelaient Marcel de manière heureuse et envisageaient sa mort comme une suite logique à sa longue (89 ans) vie bien remplie.
Pendant la messe, j’ai pensé à mon papa et ça m’a fait mal. Il me manque !
Mais j'étais il me semble la seule à pleurer dans l'église.
Marcel est mon deuxième papa qui disparaît.



Et puis je continue les portraits d'animaux, contreparties du financement.
Une petite chatte espagnole qui n'a plus que 3 pattes, Clip.


 Trop choue !

O.